Skip to content
RDV
Accès
Avis certifiés

Une épilation laser permet de détruire des poils terminaux présents lors du traitement : les résultats varient selon l’âge, la zone traitée et parfois des facteurs qui ne sont pas expliqués ou prévisibles.

Le terme “épilation permanente” est employé par la “Food and Drug Administration” pour décrire les résultats obtenus par le traitement au laser de la pilosité. Les études cliniques et histologiques montrent que généralement 80 à 98 % des poils traités ne repoussent pas après une épilation laser bien conduite. On parle donc d’épilation définitive. Cependant, nous pouvons observer que, à conditions égales et traitements équivalents, 5 à 10 % des patients ont une pilosité qui résiste au traitement laser. Ces facteurs d’échec ou de faibles scores de réussite sont recherchés lors de la préadmission médicale avant tout traitement. Rappelons que dans 1% des cas, l’épilation laser n’est pas efficace et ceci sans explication connue.

Une épilation définitive au laser permet de détruire des poils terminaux présents lors du traitement : les résultats varient selon l’âge, la zone traitée et parfois des facteurs qui ne sont pas expliqués ou prévisibles.

Il est inutile de traiter les poils blancs et les poils roux.

Comment agit le laser dépilatoire sur les poils ?

Le principe de l’épilation laser est basée la production d’apport thermique : l’énergie lumineuse du faisceau laser est absorbée par la mélanine dont est gorgé le bulge en phase anagène. La lumière est convertie en chaleur. L’épilation définitive est obtenue grâce à une thermo-coagulation qui doit détruire les deux tiers inférieurs des follicules pileux.

La zone traitée sera stérilisée et les nouveaux poils ne pourront pas s’implanter. Pour dénaturer la «zone germinative», l’épilation laser permet de produire une montée de température du bulge et de la matrice au-delà du seuil de coagulation cellulaire (au moins 150 degrés) tout en évitant de produire la moindre lésion sur la peau. C’est ce qu’on appelle la photo thermolyse sélective.

La dénaturation de la cellule germinative sous-entend deux types de lésions : l’hyperthermie et la nécrose de coagulation.

L’hyperthermie est une élévation de température entraînant des désordres cellulaires. L’hyperthermie peut être suffisante pour obtenir une épilation durable, mais reste insuffisante pour obtenir une épilation définitive.

La nécrose de coagulation correspond à une nécrose irréversible des structures tissulaires. La température atteinte produit une dénaturation des protéines et du collagène. Les tissus vont secondairement s’éliminer ou se transformer en amas cicatriciel. La protection des yeux est indispensable lors des traitements et manipulation des lasers.

Le nombre de poils restant après une épilation laser bien conduite est lié à l’âge et aux caractéristiques hormonales de chaque personne. Plus on commence jeune plus il va rester de poils. En dessous de 18 ans on retire peu de poils mais on les affine. Entre 18 et 25 ans, on retire entre un tiers et deux tiers, parfois 80% des poils, parfois davantage à 25 ans. Les poils qui restent sont fins. Même jeune, il y a un bénéfice à faire des séances d’épilation laser car les poils qui restent sont facile à entretenir.

Centre Marceau - Epilation laser des jambes

Phototype et couleur de poils

La classification standard de Fitzpatrick donne des indications sur les conditions d’efficacité de l’épilation laser selon le phototype et la couleur des poils :

Le tableau suivant donne des indications sur les différents phototypes et les conditions d’efficacité de l’épilation laser selon le phototype et la couleur des poils :

Couleur de peau

Sensibilité au soleil

Couleur des poils

Niveau de condition permettant l'épilation laser

Peau très blanche

Très grande sensibilité au soleil. Brûle mais ne bronze pas

Poils foncés

Conditions idéales pour l’épilation laser

Poils clairs

Épilation laser difficile, les poils sont pauvres en mélanine

Peau blanche

Grande sensibilité au soleil. Brûle toujours et bronze difficilement

Poils foncés

Conditions idéales pour l’épilation laser

Poils clairs

Épilation laser difficile, les poils sont pauvres en mélanine

Peau moyenne (châtains aux yeux clairs)

Sensible au soleil. Brûle mais finit par bronzer

Poils foncés

Conditions idéales pour l’épilation laser

Poils clairs

Épilation laser difficile, les poils sont pauvres en mélanine

Peau moyenne type européen (bruns, yeux foncés, peau mate)

Peu sensible au soleil. Bronze sans brûler

Poils foncés

Les peaux mates se traitent avec prudence. (Laser Alexandrite ou Nd :yag)

Poils clairs

Épilation laser difficile, les poils sont pauvres en mélanine

Peau mate (asiatiques mats, méditerranéens, métis)

Pas sensible au soleil

Poils foncés

Les peaux mates se traitent avec prudence. Il faut tenir compte de la capacité de ces peaux à retenir le bronzage et traiter assez loin des périodes d’exposition au soleil. (Laser Alexandrite ou Nd :yag)

Peau noire

Pas sensible

Poils foncés

Les peaux noires se traitent avec un laser Nd : YAG

Le phototype permet de prévoir les réactions de la peau et sera pris en compte dans le réglage du laser pour chaque zone à épiler (les poils et la peau ont de caractéristiques différente sur chaque zone du corps).
Le réglage laser « les paramètres » sont décidés avant chaque séance en fonction du poil, de la peau, de la présence éventuelle de bronzage, des réactions de la peau lors de précédentes séances.

Comment détruire les poils sans bruler la peau ?

Comment détruire les poils sans bruler la peau ?
L’épilation laser se pratique avec des lasers médicaux de classe IV. Ces lasers sont utilisés par des médecins et des personnels soignants sous la supervision des médecins.

Chaque type de laser est classé selon sa longueur d’onde, en épilation laser définitive, on utilise des lasers Alexandrite et nd :YAG.

Les lasers sont puissants et rapides, le diamètre des surfaces traitées et la rapidité de diffusion de l’énergie (fréquence de tir) pour des puissances élevées sont les derniers progrès observés en matière de laser d’épilatoire. On préfèrera le laser aux lampes flash (IPL ou Lumière Pulsée) qui donnent un résultat moins complet du fait de leur faible puissance.

Les paramètres de traitement et leur incidence :

Fluence : La fluence est la puissance du tir par unité de surface, elle représente la dose d’énergie délivrée par le laser et est exprimée en joules par cm². Un laser doit être assez puissant pour délivrer la fluence qui détruira les poils les plus profonds.

Puissance et vitesse : Les lasers sont de plus en plus puissants. La rapidité et la polyvalence des lasers avec deux longueurs d’onde améliore l’efficacité de l’épilation laser et le confort du patients durant la séance. L’utilisation de spots de plus grande surface à des cadences plus élevées permet de réduire la durée et donc le coût des séances.

Temps de pulse : la durée d’émission du tir ou la durée pendant laquelle le faisceau effectue la transmission d’énergie est réglée en milliseconde et conditionne l’efficacité du traitement.

Les lasers à haute fluence dont la puissance peut être ajustée par le praticien offrent une grande souplesse pour adapter le traitement à chaque type de peau et de poil. Ces lasers permettent d’augmenter l’efficacité des tirs, d’allonger la durée de diffusion de l’énergie, d’adapter le diamètre de spot, de faire varier la fréquence de tir … Le réglage du temps de pulse d’un laser permet de personnaliser le traitement et d’obtenir des résultats optimaux.

Le “TRT” : temps de relaxation thermique : C’est le temps au bout duquel le poil a restitué la moitié de la chaleur reçue à la peau. Les petits grains de mélanine qui colorent la peau et les cellules de l’épiderme ont des TRT très courts et refroidissent très vite. Les poils terminaux ont un TRT de l’ordre de 10 millisecondes pour la tige et 40 ms pour le bulbe.

Diamètre du spot laser : C’est la surface couverte par le spot laser. Un grand diamètre de spot favorise la pénétration cutanée. Les poils sont plus profonds sur certains zones du corps, un diamètre de spot “large” : 15, 18, 20, 22 à 24 mm sera donc plus efficace sur ces poils. Le laser doit être assez puissant pour que l’énergie délivrable reste élevée avec un spot plus large afin de ne pas perdre en puissance ce que l’on gagne en pénétration cutanée.

shutterstock_1455338990_epillaser37

Épilation laser et traitement médical photo sensibilisant

Les patients sous traitement médical photo sensibilisant se demandent si leur séance d’épilation laser est  dangereuse, déconseillée car ils n’ont pas le droit  de s’exposer au soleil. L’épilation laser est-elle formellement déconseillée quand on est sous tétracycline ?
La réponse des médecins est claire : il n’est pas contre-indiqué formellement de pratiquer une épilation laser lorsque l’on suit un traitement médical photo sensibilisant. « Il n’y a aucun incident décrit dans la littérature scientifique résultant d’une épilation laser consécutive à la prise d’un médicament photo sensibilisant tel qu’une tétracycline. Nous pensons que ce sont les rayonnements ultraviolets du soleil qui sont à l’origine de cet effet. Les lasers d’épilation utilisant du rouge ou de l’infrarouge, beaucoup moins énergétique. »

En règle générale, il n’y a pas de médicament qui interdise formellement l’épilation laser. Ceux-ci peuvent accentuer les réactions habituelles et il est donc important d’informer le médecin car il peut décider de reporter la séance (après des tests) ou de réduite la dose.  La prise de ro acutane peut provoquer des rougeurs importantes. La prise d’aspirine ou d’anticoagulant peut provoquer des hématomes : la vigilance du médecin et des opérateurs sera accrue lors du réglage du laser et du balayage de la peau.

Dans tous les cas, vous devez parler des traitements en cours avant chaque séance : combien de temps avez-vous été rouge ? vous êtes-vous exposé au soleil ? Avez-vous changé de pilule ?… Informez sans délais le médecin de toute réaction qui vous semble anormale.

L’épilation laser est-elle définitive et quels sont les dangers ?

L’épilation laser est une technique qui présente peu de risques lorsqu’elle est pratiquée dans de bonnes conditions:

  • La peau doit être rasée pour que les poils ne brûlent pas la peau lorsque l’on passe le laser.
  • Les yeux doivent être protégés par un masque pour éviter des tirs accidentels dans l’œil.
  • La peau est protégée par un système de refroidissement qui émet de l’air froid à -28°
  • Les contres indications : bronzage, prise de certains médicaments, grains de beauté suspects, grossesse.

Avec un bon équipement, les complications sont rares sur les peaux claires. Sur les peaux plus foncées, le laser a le même effet qu’une forte exposition au soleil et peut produire des variations de la pigmentation. Lors du premier entretien, le praticien vous prévient des risques et vous indique l’attitude à prendre en cas de réaction gênante. En cas de doute ou d’incertitude après une séance d’épilation laser, nous conseillons d’en parler au médecin qui réalise le traitement.

Que faire en cas d’apparition de petites croutes « croutelles » après une séance ?

Les « croutelles » font suite à un échauffement excessif de la peau (comme un coup de soleil), c’est une brûlure très superficielle et la peau se transforme en petite croute (comme lorsque l’on pèle après un coup de soleil). Les croutelles sont désagréable mais ne présentent pas de risques. Il est recommandé d’appliquer une crème grasse et d’éviter les frottements jusqu’à disparition complète de la « croutelle ».

Que faire si la pigmentation change après un traitement ?

Les mélanocytes sont les cellules qui fabriquent la mélanine qui colore la peau. Il arrive que la peau paraisse plus claire ou plus foncée à certains endroits, cela se dissipe et rendre dans l’ordre progressivement sans danger pour la peau.

Parlez de toute réaction douloureuse ou qui vous parait anormale pendant ou après la séance. Les professionnels de santé sont organisés et compétents pour traiter les effets secondaires.

 

 

Prendre rendez-vous pour une épilation laser dans nos centres:

Les actus

  • Les poils incarnés par l’épilation laser
    Ce sont des poils qui en poussant dévient de leur trajet habituel vers l’extérieur, et n’émergent pas. Ils se courbent, s’entortillent et s’incrustent dans la peau. Localement, cela va
  • Lumière pulsée
    la lumière pulsée n’a plus assez de puissance. Les lasers médicaux sont nettement plus puissants que la lumière pulsée utilisée en institut de
  • Épilation laser : comment ça marche
    Indications Les poils foncés qui cassent sous la peau sont une très bonne indication de l’épilation laser. Les poils incarnés peuvent provoquer des dégâts importants sur la peau.

Les actus

  • Les poils incarnés par l’épilation laser
    Ce sont des poils qui en poussant dévient de leur trajet habituel vers l’extérieur, et n’émergent pas. Ils se courbent, s’entortillent et s’incrustent dans la peau. Localement, cela va