banner_centre_marceau_capil1

Comprendre la greffe de cheveux

La greffe de cheveux à Paris est proposée au Centre Marceau par la méthode F.U.E.
La FUE (Follicular Unit Extraction) permet de densifier la chevelure de manière naturelle et sans cicatrice. Une unité folliculaire (ou greffon) est composée de 1 à 3 cheveux. La transplantation des greffons se fait à l’aide micro punchs de 0.6 à 0.8 mm de diamètre : c’est la MICRO FUE.

Avec la MICRO FUE il est possible de faire des « méga séances » et de transplanter 4000 greffons (de 6000 à 10000 cheveux) pour obtenir une densité optimale en une séance.

Ci-dessous une greffe de cheveux par MICRO FUE : 4000 greffons ont été transplantés en 2 séances. 

AVANT la F.U.E.

Figure 1 : Calvitie zone frontale : avant la FUE Photo Dr Boolauk Paris
Figure 1 : Calvitie zone frontale : avant la FUE
Photo Dr Boolauk Paris

APRES la F.U.E. n°1

Figure 2 : Densité et naturel Photo Dr Boolauk Paris
Figure 2 : Densité et naturel
Photo Dr Boolauk
Paris

APRES la F.U.E. n°2

Figure 3 : Inclinaison facilitant le coiffage Photo Dr Boolauk Paris
Figure 3 : Inclinaison facilitant le coiffage
Photo Dr Boolauk Paris

L’aspect esthétique de la greffe de cheveux provient du naturel de la transplantation par FUE ainsi que du nombre de cheveux implantés (un greffon contient 1 à 3 cheveux).

L’absence de cicatrices avec la préservation du capital de cheveux de la zone donneuse est l’avantage de la FUE et cette technique devrait être systématiquement privilégiée.

Lors de la séance de greffe de cheveux : la première étape consiste à prélever des greffons afin de les réimplanter sur les zones choisies. Avec la technique FUE : le prélèvement est réalisé sur le donneur, elle ne laisse aucune cicatrice ou trace visible sur le patient.

A l’inverse, la FUT consiste à prélever une bande de cuir chevelu sur le donneur puis de refermer la plaie. Les greffons sont ensuite découpés sur table et réimplantés. Cette technique apporte un gain de temps mais présente deux inconvénients majeurs : cela crée une cicatrice sur le cuir chevelu (visible avec cheveux courts). De plus, cette technique dite de « bandelette » réduit le capital de cheveux car elle endommage le cuir chevelu sur la zone de prélèvement.

Comment choisir une technique de greffe de cheveux ?

L’expérience des professionnels qui réalisent la greffe de cheveux par FUE compte beaucoup dans la qualité et dans la vitesse d’exécution. La minutie, la précision, la délicatesse tout comme la vitesse d’exécution s’acquièrent avec beaucoup de pratique.

L’utilisation de micro punchs pour transplanter les greffons est à privilégier : plus les punch sont petits, plus c’est esthétique. C’est esthétique parce que cela permet de prélever des greffons de 1, 2 ou 3 cheveux pour réaliser une alternance des greffons transplantés : les greffons de 1 cheveu seront utilisés en bordures sur les zones visibles, les greffons de 2 à 3 cheveux vont densifier les parties moins visibles de la chevelure.

La FUE par micro punchs est également la technique la plus écologique pour le cuir chevelu car la finesse des prélèvements crée très peu de dommages sur le cuir chevelu de la zone donneuse. Le capital de cheveux de la zone donneuse est préservé pour des éventuelles greffes futures et pour un ensemble harmonieux : on pourra toujours porter des cheveux très courts.

L’inclinaison de l’implantation des greffons permettra une repousse naturelle et un coiffage facile.

Le nombre de greffons (Unités folliculaires) transplanté compte dans le résultat naturel de la FUE. Il faut parfois investir dans une méga greffe pour obtenir en une séance un résultat satisfaisant. L’âge et l’intensité de la calvitie donneront des indications pour favoriser une méga séance ou plusieurs séances. Chez l’homme, la calvitie peut évoluer généralement jusqu’à 40 ans et elle reste globalement stable après.

Un rendez-vous d’information avec des professionnels formés et pratiquant le greffe de cheveux permet de poser des questions sur la technique, l’expérience des praticiens et les conditions dans lesquelles se déroulent les séances de greffe de cheveux  par FUE.

Un questionnaire et un examen adaptés donnent lieu à une validation de l’indication pour chacun ou vous renvoie à des compléments d’analyse.  Un plan de de traitement est proposé pour comprendre les résultats que l’on peut attendre de la FUE. La greffe de cheveux est souvent complémentaire à d’autres traitements de la calvitie

L’équipe du Centre Marceau est composée de chirurgiens formés et expérimentés. Ils vous reçoivent sur rendez-vous de 9h à 22h.

Prendre un 1er rendez-vous greffe de cheveux

Pourquoi perd-on ses cheveux ?

La chute de cheveux ou calvitie vient avec l’âge. Elle concerne aussi bien les hommes que les femmes, dans des proportions différentes. Que se passe-t-il lorsque l’on voit ses cheveux tomber ? Il est normal de perdre entre 50 et 100 cheveux par jour. Si on perd plus de 100 cheveux par jour, il est recommandé de consulter son médecin traitant et éventuellement un dermatologue. La chute des cheveux est inscrite dans le patrimoine génétique de chacun. Plus la calvitie survient tôt, après l’âge de la puberté, plus elle risque d’être importante.

Le cycle pilaire

Les cheveux grandissent, meurent et tombent selon un cycle pilaire dont la durée peut varier d’une personne à l’autre. Le cycle pilaire est composé de 3 phases :

  • La phase Anagène : le cheveu est en vie, il pousse de 0,7 cm à 2 cm par mois. Cette phase dure environ 3 ans chez l’homme et 5 ans chez la femme. Elle concerne les 80 et 90 % des cheveux et déterminera leur longueur finale.
  • La phase Catagène : le cheveu a fini de pousser mais il reste présent et visible. Cette phase dure environ 15 à 20 jours.
  • La phase télogène : phase de repos de 2 à 3 mois. Le cheveu est mort, il tombera lorsque la racine d’un nouveau cheveu prendra sa place.

On reconnait une alopécie androgénétique à l’accélération du cycle pilaire. Sous l’effet des androgènes, la phase anagène s’accélère. Les cheveux sont poussés trop vite en phase télogène. Plus les cycles pilaires s’enchaînent rapidement, plus les cheveux sont affaiblis. Cette accélération épuise le follicule précocement.

Il y a 2 types de cheveux : les cheveux situés sur le sommet du crâne et ceux situés sur la couronne hippocratique. Cette zone est située au-dessus de la nuque et au-dessus des oreilles. Les cheveux situés sur la couronne hippocratique ont une programmation génétique différente des cheveux situés sur le sommet du crâne. N’ayant pas de récepteurs hormonaux ces cheveux situés sur la couronne hippocratique sont insensibles à l’action hormonale. Ces cheveux sont programmés pour durer 120 à 150 ans.

Lorsque l’on transpose les cheveux de la zone hippocratique sur les zones clairsemées, n’ayant pas de récepteurs hormonaux, les cheveux greffés se comportent comme s’ils étaient restés sur leur site : ils restent insensibles à l’activité hormonale et vivent pendant 120 à 150 ans.

La chute des cheveux chez l’homme

L’âge de la calvitie varie d’un homme à l’autre, elle peut survenir dès la puberté. L’examen des cheveux d’un homme de 25/27 ans permet de savoir comment évoluera son alopécie. La plupart des calvities chez les hommes sont dues à des facteurs génétiques et hormonaux. L’hérédité est aussi un des facteurs causant cette chute de cheveux. La vitesse de perte de cheveux dépend de la sensibilité du cuir chevelu. Les premiers signes commencent vers l’âge de 18 à 20 ans. La FUE permet de combler la calvitie sur toutes les zones ou la chevelure a perdu sa densité et plus généralement, la greffe de cheveux est réalisée sur le sommet du crâne (vertex), les golfes, la ligne frontale.

La calvitie débute la plupart du temps au niveau des tempes, puis s’étend sur les golfes frontaux. Dans la majorité des cas, La calvitie atteint le sommet du crâne pour finir par s’étendre sur l’ensemble de la tête. Hamilton Norwood a mis en place une classification pour suivre l’évolution de la calvitie.

La chute des cheveux chez la femme

L’alopécie androgénétique chez la femme se manifeste par la raréfaction des cheveux sur l’ensemble de la chevelure.

Avant la ménopause

L’alopécie androgénétique correspond à une chute progressive et définitive des cheveux. Sa cause en est, en partie, héréditaire.
L’alopécie peut survenir chez une femme très jeune. La plupart du temps, elle est due à une maltraitance du cheveu. L’application des produits nocifs, surtout les produits de défrisage, décapage et de coloration ou permanente en sont les causes principales. L’habitude de coiffage est aussi un autre facteur.

Après la ménopause

La calvitie chez la femme survient plus souvent après la ménopause, car le rôle protecteur des hormones féminines a disparu. Le cheveu devient donc plus fragile, sa durée de vie diminue et une alopécie définitive finit par apparaître. La calvitie est aussi déterminée par des facteurs génétiques.

La classification de Ludwig en 3 stades permet de suivre l’évolution de l’alopécie féminine.

Télécharger nos tarifs greffe de cheveux
Mise à Jour : 19 février 2018	Statut : A (révision)