Skip to content
RDV
Accès
Avis certifiés

L’épilation laser est la méthode la plus évoluée pour obtenir une épilation définitive, elle est utilisée depuis plus de 20 ans sur des millions de patients hommes et femmes.

Cette expérience cumulée par des millions de traitement permet de reconnaitre le caractère définitif de l’épilation laser. Les données statistiques indiquent que des séances d’épilation laser bien conduites permettent de détruire 80% à 95% de la pilosité des zones traitées. Il est aussi constaté que dans 1% des cas, l’épilation laser n’est pas définitive, ni efficace et ceci sans explication connue.

Qu’est ce qui détermine les résultats de l’épilation laser ?

Il faut bien comprendre que les causes qui déterminent les résultats, l’absence de résultats et les aggravations de la pilosité (stimulations) sont nombreuses.

Pour simplifier, il y a 5 catégories de causes indépendantes les unes des autres, qui déterminent la réussite d’une “épilation définitive”, son échec ou l’aggravation de la pilosité :

  1. des causes biologiques
  2. des causes médicales
  3. des causes génétiques
  4. des causes liées au mode de vie
  5. des causes techniques (appareil employé)

Voici divers exemples de causes de succès/échec/aggravation :

  • l’âge (biologique) c’est le facteur le plus important de tous,
  • les taux d’hormones ou de produits ayant le même effet que les hormones (médical),
  • la sensibilité des récepteurs hormonaux (génétique et médical),
  • la zone du corps (biologique et génétique) c’est un facteur aussi déterminant que l’âge,
  • la couleur des poils (biologique),
  • le diamètre naturel des poils (biologique et mode de vie),
  • la couleur de la peau (génétique et mode de vie),
  • le contraste entre les poils et la peau (biologique, génétique et mode de vie),
  • la longueur d’onde de l’appareil (technique),
  • la puissance de l’appareil (technique),
  • la durée du tir de l’appareil (technique),

Tout ceci interagit avec le protocole employé et la prise de médicaments (surtout les contraceptifs qui selon leur nature augmentent ou diminuent la pilosité, et des médicaments qui aggravent le risque de brûlure ou les conséquences d’une brûlure).

Le NOMBRE de causes à maîtriser plaide en faveur d’une épilation laser par des médecins, avec la visite d’un (vrai) médecin à chaque séance pour faire varier et adapter les protocoles à utiliser aux changements liés aux modes de vie et aux médicaments. Ces changements sont très rapides et parfois banalisés et seul un questionnement précis permet de remonter à la cause d’une absence ou limite de résultats.

La TECHNIQUE est en “faveur” des lasers médicaux car on peut choisir et la longueur d’onde, et la durée de tir, et la puissance, contrairement à la lumière pulsée où on ne peut pas régler ces trois paramètres de manière indépendante et où la puissance est limitée par la technologie.

Cette “faveur” est statistique et il y a toujours des exceptions en biologie, en génétique, en médecine et en mode de vie.

Centre Marceau - Epilation laser des jambes

Quels sont les résultats que l’on peut attendre de l’épilation laser?

Les résultats étudiés sur des millions de patients traités dans le monde montrent l’efficacité de l’épilation laser. Plusieurs conditions doivent être retenues pour obtenir les résultats attendus ou espérés. Nous avons évoqué que les préalables liés à la personne traitée (âge, pilosité, système hormonal, causes inconnus) sont essentiels pour présumer des résultats à espérer d’un traitement.

L’utilisation de lasers médicaux, (plus puissants que la lumière pulsée) et permettant des réglages pointus est une condition pour la meilleure efficacité de chaque séance. Le respect des procédures de qualité (rasage, minutie du balayage, superposition des spots laser), durant les séances et l’application d’un programme de traitement (respect du cycle pilaire) conduit à obtenir les meilleurs résultats en un minimum de séances et de temps.

Certaines personnes ont de très bonnes indications identifiées par des études scientifiques : pilosité établie (pas de duvet), maturité hormonale (plus de 25 ans chez une femme et plus de 35 ans chez un homme), absence de traitement médical intervenant sur le système hormonal (certaines pilules …).

Les équipes médicalisées qui pratiquent l’épilation laser au Centre Marceau sont médecins ou titulaires d’un diplôme et formées à nos protocoles rigoureux établis et évalués selon les résultats observés chez leurs patients.  

Les résultats d’une épilation laser sont d’autant plus complets que le début du traitement se fait après 25 ans pour une femme, et après 35 ans pour un homme. A partir de cet âge, pour la grande majorité des patients (probablement 95%), l’épilation laser donne des résultats qui améliorent considérablement leur confort quotidien (gain de temps, aspect et toucher de la peau), et souvent la fin d’un réel complexe.

Il convient de viser objectif de résultat réaliste, en effet, bien que définitive (les poils détruits ne repoussent pas) une épilation laser est rarement totale (il subsiste des poils fins, clairs, épars qui sont bien tolérés la plupart du temps).

Les premiers rendez-vous d’information préalable et d’examen médical permettent d’établir un programme de traitement qui vous est présenté et évalué avec vous avant chaque séance.

Centre Marceau - épilation laser des aisselles

Comment évaluer les résultats de vos séances?

Des progrès et une amélioration de la vie quotidienne sont perçus dès la première séance. Une fois les résidus de poils brûlés évacués par la peau, les poils repoussent à la 4ème semaine.

Ente les séances, les poils repoussent plus fin, et progressivement plus épars. Si ce n’est pas le cas après la 4ème séance, et sauf explication hormonale ou autre cause susceptible de limiter l’efficacité de l’épilation laser, interrompez votre traitement, même si vous estimez qu’il n’est pas fini. Vous pourrez le reprendre quand votre statut hormonal sera devenu plus favorable. Si vous poursuivez un traitement sans progrès visible entre les séances, les résultats seront améliorés avec un nombre de séances importants et non prévisibles.

Le résultat final sera constaté environ 12 mois après la dernière séance. Vous pouvez l’estimer approximativement en doublant la pilosité visible 3 mois après une séance. Ce résultat est définitif, sauf s’il existe des causes susceptibles d’augmenter la pilosité sur tout votre corps : arrêt ou prise de certains médicaments, prise de poids importante, changement hormonal, maladie rares, grossesse (ventre et bas du visage).
Avant d’engager une épilation laser il faut considérer que ses résultats ne peuvent être garantis et varient d’une personne à l’autre, pour des raisons qui ne sont pas encore toutes expliquées.

Quelles sont les limites de l’épilation laser ?

Il résulte de l’expérience cumulée depuis plus de 20 ans, qu’un faible pourcentage de patients a un résultat peu satisfaisant sans que les causes en soient réellement déterminées.

Les résultats du traitement des poils blonds et du duvet sont imprévisibles et l’épilation laser est inefficace sur les poils blancs et les “vrais” poils roux.

Les résultats peuvent être limités dans les cas suivants :

shutterstock_1234040962_epillaser33

L’épilation laser est-elle définitive?

Le terme “épilation permanente” est employé par la “Food and Drug Administration” pour décrire les résultats obtenus par le traitement au laser de la pilosité. Les études cliniques et histologiques montrent que généralement 80 à 98 % des poils traités ne repoussent pas après une épilation laser bien conduite. On parle donc d’épilation définitive car les poils terminaux présents lors du traitement sont détruits.

Cependant, les résultats varient selon l’âge, la zone traitée et parfois des facteurs qui ne sont pas expliqués ou prévisibles. Nous pouvons observer que, à conditions égales et traitements équivalents, 5 à 10 % des patients ont une pilosité qui résiste au traitement laser. Ces facteurs d’échec ou de faibles scores de réussite sont recherchés lors de la préadmission médicale avant tout traitement.

Dans 1% des cas et sans explication connue, l’épilation laser n’est pas efficace.

Eléments scientifiques sur la pilosité

Les facteurs qui conditionnent la pousse et la destruction des poils sont plus complexes et plus nombreux qu’il semblait : beaucoup de phénomènes qui étaient expliqués assez simplement dans le passé apparaissent infiniment plus complexes avec l’expérience.

La compréhension de ces phénomènes avance grâce aux recherches sur la dynamique des cellules souches et notamment les travaux du Professeur Yann BARRANDON dont un axe de recherche est de « faire fabriquer » des poils aux cellules de nature embryonnaire extraites elles-mêmes d’un follicule pileux qui produisent la peau que l’on greffe aux grands brûlés.

Si l’on comprend comment l’organisme « fabrique » des poils, on saura mieux comment les détruire. Parallèlement, en comprenant mieux comment « fonctionne » (et ne « fonctionne » pas) l’épilation laser, on formule des idées qui peuvent déboucher sur une amélioration qualitative de la peau greffée aux grands brûlés. Ainsi, les poils qui pouvaient sembler être des structures assez simples et peu intéressantes sont incroyablement complexes, et les connaissances qui semblaient acquises ne sont qu’une étape. Hier nous pensions connaître les principaux mécanismes d’action de l’épilation laser. Aujourd’hui, nous savons que les principales causes biologiques et physico-chimiques de la « naissance » et de la « mort » des poils nous échappent, même si elles font l’objet d’hypothèses plus ou moins cohérentes.

Certaines explications ne sont peut-être pas encore imaginées. Pour toutes ces raisons, il reste difficile de prédire le caractère plus ou moins complet de l’épilation laser après un nombre de séances déterminé, et encore plus difficile de prédire les cas d’épilation non définitive.

Comment faire pour obtenir l’épilation définitive?

Le principe de l’épilation laser est basée la production d’apport thermique sur une zone précise. La zone traitée recevra l’énergie lumineuse du faisceau laser. L’energie lumineuse pénètre sous le peau et est absorbée par la mélanine dont est gorgé le bulge en phase anagène. La lumière est convertie en chaleur. L’épilation définitive est obtenue grâce à une thermo-coagulation suffisante pour détruire les 2/3 inférieurs des follicules pileux.

La zone traitée sera stérilisée et les nouveaux poils ne pourront pas se reproduire.

 

Pour dénaturer la « zone germinative » et obtenir l’épilation définitive, le laser permet de produire une montée en température du bulge et de la matrice au-delà du seuil de coagulation cellulaire (au moins 150 degrés) tout en évitant de produire la moindre lésion sur la peau. C’est ce qu’on appelle la photo thermolyse sélective.

La dénaturation de la cellule germinative sous-entend deux types de lésions sur la cellule ciblée: l’hyperthermie et la nécrose de coagulation.

L’hyperthermie est une élévation de température entraînant des désordres cellulaires. L’hyperthermie peut être suffisante pour obtenir une épilation durable, mais reste insuffisante pour obtenir une épilation définitive.

La nécrose de coagulation correspond à une nécrose irréversible des structures tissulaires. La température atteinte produit une dénaturation des protéines et du collagène. Les tissus vont secondairement s’éliminer ou se transformer en amas cicatriciel.

Attention : la protection des yeux avec des filtres adaptés est indispensable lors d’un traitement et de la manipulation des lasers.

L’épilation définitive est-elle totale sur la zone traitée ?

Le nombre de poils restant après une épilation laser bien conduite est lié à l’âge et aux caractéristiques hormonales de chaque personne. 

Plus on commence jeune plus il va rester de poils. Les grandes lignes à connaître sont liées à l’âge :

  • En dessous de 18 ans on retire peu de poils mais on les affine. 
  • Entre 18 et 25 ans, on retire entre 1/3 et 2/3, parfois 80% des poils, parfois davantage à 25 ans. Les poils qui restent sont fins.

Quel que soit l’âge, si vous souffrez de votre pilosité, il y a un bénéfice à faire des séances d’épilation laser car les poils qui restent sont facile à entretenir et les folliculites moins sévères. Si le rasage, la crème dépilatoire ou la cire sont gérables pour vous, vous obtiendrez un meilleur rapport résultat/budget en faisant vos séances après 25 ans chez une femme et après 35 ans chez un homme.

L’épilation définitive tient-elle compte de la couleur de la peau et des poils ?

La couleur de la peau ou phototype fait l’objet d’une classification standard nommée « Fitzpatrick ». Il existe VI phototypes (avec des variantes A et B) dans lesquelles chaque personne peut se retrouver. La pratique de l’épilation laser tient compte du phototype de chacun et également du bronzage présent sur la peau avant chaque séance. Lors de l’examen préalable, le médecin identifiera votre phototype et affinera son observation avec des questions ciblées liées à la réaction votre peau soleil, sa capacité à bronzer et à garder le bronzage. 


Dans le tableau ci-dessous, nous avons repris la classification de Fitzpatrick et nous apportons quelques indications sur les conditions d’efficacité de l’épilation définitive au laser selon le phototype et la couleur des poils :

 

Couleur de peau

Sensibilité au soleil

Couleur des poils

Niveau de condition permettant l'épilation laser

Peau très blanche

Très grande sensibilité au soleil. Brûle mais ne bronze pas

Poils foncés

Conditions idéales pour l’épilation laser

Poils clairs

Épilation laser difficile, les poils sont pauvres en mélanine

Peau blanche

Grande sensibilité au soleil. Brûle toujours et bronze difficilement

Poils foncés

Conditions idéales pour l’épilation laser

Poils clairs

Épilation laser difficile, les poils sont pauvres en mélanine

Peau moyenne (châtains aux yeux clairs)

Sensible au soleil. Brûle mais finit par bronzer

Poils foncés

Conditions idéales pour l’épilation laser

Poils clairs

Épilation laser difficile, les poils sont pauvres en mélanine

Peau moyenne type européen (bruns, yeux foncés, peau mate)

Peu sensible au soleil. Bronze sans brûler

Poils foncés

Les peaux mates se traitent avec prudence. (Laser Alexandrite ou Nd :yag)

Poils clairs

Épilation laser difficile, les poils sont pauvres en mélanine

Peau mate (asiatiques mats, méditerranéens, métis)

Pas sensible au soleil

Poils foncés

Les peaux mates se traitent avec prudence. Il faut tenir compte de la capacité de ces peaux à retenir le bronzage et traiter assez loin des périodes d’exposition au soleil. (Laser Alexandrite ou Nd :yag)

Peau noire

Pas sensible

Poils foncés

Les peaux noires se traitent avec un laser Nd : YAG

Ces observations et questions clinique permettent au médecin de choisir le laser adapté à l’épilation définitive de chacun et d’en adapter les réglages. Ceux-ci pourront évoluer en cours de traitement. L’enjeu de l’épilation définitive est de détruire les cellules responsables de la pousse des poils sans brûler la peau.

Comment pratiquer l’épilation définitive sans brûler la peau ?

Détruire les poils sans bruler la peau l’enjeu de chaque séance. L’épilation laser se pratique avec des lasers médicaux de classe IV. Ces lasers sont utilisés par des médecins et des personnels soignants sous la supervision des médecins. Chaque type de laser est classé selon sa longueur d’onde, en épilation laser définitive, on utilise des lasers Alexandrite et nd :YAG. Le praticien lasériste choisira le laser adapté au phototype et à la pilosité de chacun selon sa longueur d’onde.

Les lasers sont puissants et rapides, le diamètre des surfaces traitées et la rapidité de diffusion de l’énergie (fréquence de tir) pour des puissances élevées sont les derniers progrès observés en matière de laser d’épilatoire. On préfèrera le laser aux lampes flash (IPL ou Lumière Pulsée) qui donnent un résultat moins complet du fait de leur faible puissance.

L’usage du laser en épilation définitive est toujours associé à un dispositif médical de refroidissement de la peau. Ce dispositif souffle de l’air froid pour extraire la chaleur de la surface de la peau afin de lui permettre de supporter la transformation de l’energie lumineuse en chaleur.

Comment régler les lasers d’épilation définitive ?

Les lasers à haute fluence utilisés pour l’épilation définitive disposent d’une grande puissance qui peut être ajustée par le praticien. Ces laser offrent une grande souplesse pour adapter et personnaliser le traitement à chaque type de peau et de poil afin d’obtenir des résultats optimaux.

Ces lasers permettent d’augmenter l’efficacité des tirs en allongeant la durée de diffusion de l’énergie, d’adapter le diamètre de spot , de faire varier la fréquence de tir. Chacun de ces paramètres de réglages a un rôle à jouer :

La fluence est la puissance du tir par unité de surface, elle représente la dose d’énergie délivrée par le laser et est exprimée en joules par cm². Un laser doit être assez puissant pour délivrer la fluence qui détruira les poils les plus profonds.

Puissance et vitesse : Les lasers sont de plus en plus puissants. La rapidité et la polyvalence des lasers avec deux longueurs d’onde améliore l’efficacité de l’épilation laser et le confort du patient durant la séance. L’utilisation de spots de plus grande surface à des cadences plus élevées permet de réduire la durée et donc le coût des séances.

Le temps de pulse est la durée d’émission du tir ou la durée pendant laquelle le faisceau effectue la transmission d’énergie. Le temps de pulse réglé en milliseconde et conditionne l’efficacité du traitement. Cela permet de monter le poils en température plus vite qu’il n’a de temps pour se refroidir (TRT).

Le “TRT”  ou Temps de Relaxation thermique est le temps au bout duquel le poil a restitué à la peau la moitié de la chaleur reçue. Les petits grains de mélanine qui colorent la peau et les cellules de l’épiderme ont des TRT très courts et refroidissent très vite. Les poils terminaux ont un TRT de l’ordre de 10 millisecondes pour la tige et 40 ms pour le bulbe.

Le diamètre du spot laser correspond à la surface couverte par le spot laser. Un grand diamètre de spot favorise la pénétration cutanée. Les poils sont plus profonds sur certaines zones du corps, un diamètre de spot “large” : 15, 18, 20, 22 à 24 mm sera donc plus efficace sur ces poils. Le laser doit être assez puissant pour que l’énergie délivrable reste élevée avec un spot plus large afin de ne pas perdre en puissance ce que l’on gagne en pénétration cutanée.

L’épilation définitive est-elle possible si vous êtes sous traitement médical ?

Les patients sous traitement médical photo sensibilisant se demandent si leur séance d’épilation définitive est dangereuse ou déconseillée car ils n’ont pas le droit de s’exposer au soleil. L’épilation définitive n’est pas déconseillée quand on est sous tétracycline. La réponse des médecins est claire : il n’est pas contre-indiqué formellement de pratiquer une épilation laser lorsque l’on suit un traitement médical photo sensibilisant. « Il n’y a aucun incident décrit dans la littérature scientifique résultant d’une épilation laser consécutive à la prise d’un médicament photo sensibilisant tel qu’une tétracycline. Ce sont les rayonnements ultraviolets du soleil qui sont à l’origine de cet effet. Les lasers d’épilation utilisant du rouge ou de l’infrarouge sont beaucoup moins énergétiques. »

En règle générale, il n’y a pas de médicament qui interdise formellement de pratiquer une séance d’épilation définitive au laser. Ceux-ci peuvent accentuer les réactions habituelles et il est donc important d’informer le médecin avant la séance car il peut décider de reporter la séance (après des tests) ou de réduite la dose.  La prise de ro accutane peut provoquer des rougeurs importantes. La prise d’aspirine ou d’anticoagulant peut provoquer des hématomes : la vigilance du médecin et des opérateurs sera accrue lors du réglage du laser et du balayage de la peau.

Dans tous les cas, vous devez parler des traitements en cours avant chaque séance : combien de temps avez-vous été rouge ? vous êtes-vous exposé au soleil ? Avez-vous changé de pilule ?… Informez sans délais le médecin de toute réaction qui vous semble anormale. 

Quels sont les dangers de l’épilation définitive?

L’épilation laser est une technique qui présente peu de risques lorsqu’elle est pratiquée dans de bonnes conditions. Quelques gestes de sécurité à connaitre vous sont rappelés pas les médecins laséristes et infirmières laséristes.

  • La peau doit être rasée pour que les poils ne brûlent pas la peau lorsque l’on passe le laser,
  • Les yeux doivent être protégés par un masque adapté à la longueur d’onde pour éviter des tirs accidentels dans l’œil,
  • La peau est protégée par un système de refroidissement qui émet de l’air froid (-32° à – 28°),
  • Les contres indications relative : prise de certains médicaments, grains de beauté suspects, grossesse.

Signalez toute anomalie, bronzage, démangeaison … à l’équipe médicale lors du questionnement avant votre séance d’épilation définitive. En cas de doute, vos questions seront toujours bienvenues.

Avec un bon équipement, les complications sont rares sur les peaux claires. Sur les peaux plus foncées, le laser a le même effet qu’une forte exposition au soleil et peut produire des variations de la pigmentation. Lors de la première consultation, le praticien vous prévient des risques et vous indique l’attitude à prendre en cas de réaction gênante. En cas de doute ou d’incertitude après une séance d’épilation laser, nous conseillons d’en parler au médecin qui réalise le traitement ou de contacter le centre sans délai.

Que faire si des marques apparaissent après une séance d’épilation définitive ?

Après une séance, des « croutelles » peuvent apparaitre. Elles font suite à un échauffement excessif de la peau (comme un coup de soleil), c’est une brûlure très superficielle et la peau se transforme en petite croute (comme lorsque l’on pèle après un coup de soleil). Les croutelles sont désagréables mais ne présentent pas de risques. Il est recommandé d’appliquer une crème grasse et d’éviter les frottements jusqu’à disparition complète de la «croutelle». En cas de doute, n’hésitez pas à contacter le médecin du Centre.

Que faire si la pigmentation change après un traitement d’épilation définitive ?

Les mélanocytes sont les cellules qui fabriquent la mélanine qui colore la peau. Il arrive que la peau paraisse plus claire ou plus foncée à certains endroits, cela se dissipe et rendre dans l’ordre progressivement sans danger pour la peau. Parlez à votre médecin lasériste de toute réaction douloureuse ou qui vous parait anormale pendant ou après la séance. Les professionnels de santé compétents pour traiter les effets secondaires selon des protocoles très précis.

La science peut-elle encore faire évoluer l’épilation définitive ?

Les facteurs qui conditionnent la pousse et la destruction des poils sont plus complexes et plus nombreux qu’il semblait : beaucoup de phénomènes qui étaient expliqués assez simplement dans le passé apparaissent infiniment plus complexes avec l’expérience.

La compréhension de ces phénomènes avance grâce aux recherches sur la dynamique des cellules souches et notamment les travaux du Professeur Yann BARRANDON dont un axe de recherche est de « faire fabriquer » des poils aux cellules de nature embryonnaire extraites elles-mêmes d’un follicule pileux qui produisent la peau que l’on greffe aux grands brûlés.

Si l’on comprend comment l’organisme « fabrique » des poils, on saura mieux comment les détruire. Parallèlement, en comprenant mieux comment «fonctionne» et ne «fonctionne» pas l’épilation laser, on formule des idées qui peuvent déboucher sur une amélioration qualitative de la peau greffée aux grands brûlés. Ainsi, les poils qui pouvaient sembler être des structures assez simples et peu intéressantes sont incroyablement complexes, et les connaissances qui semblaient acquises ne sont qu’une étape. Hier nous pensions connaître les principaux mécanismes d’action de l’épilation définitive au laser. Aujourd’hui, nous savons que les principales causes biologiques et physico-chimiques de la «naissance» et de la «mort» des poils nous échappent, même si elles font l’objet d’hypothèses plus ou moins cohérentes.

Certaines explications ne sont peut-être pas encore imaginées. Pour toutes ces raisons, il reste difficile de prédire le caractère plus ou moins complet de l’épilation définitive au laser après un nombre de séances déterminé, et encore plus difficile de prédire les cas d’épilation non définitive.

 

Prendre rendez-vous pour une épilation laser dans nos centres:

Les actus

  • Les poils incarnés par l’épilation laser
    Ce sont des poils qui en poussant dévient de leur trajet habituel vers l’extérieur, et n’émergent pas. Ils se courbent, s’entortillent et s’incrustent dans la peau. Localement, cela va
  • Tout savoir sur l’épilation laser
    On entretient tous un rapport particulier avec notre pilosité, selon nos particularités physiques et les codes esthétiques que nous validons. Mais depuis quelques années, on constate une baisse
  • Epilation Laser : test avant séance
    L'épilation laser nécessite t-elle de faire un test préalable ? - lors de l'établissement d'un devis ou avant une première séance pour définir les réglages du laser si la peau est mate ou

Les actus

  • Les poils incarnés par l’épilation laser
    Ce sont des poils qui en poussant dévient de leur trajet habituel vers l’extérieur, et n’émergent pas. Ils se courbent, s’entortillent et s’incrustent dans la peau. Localement, cela va