banner_centre_marceau_n06

Plan d’accès

Traitement des taches cutanées à Paris

Il arrive parfois que notre peau se marque et affiche des différences de pigmentation plus ou moins prononcées. Ces taches cutanées, déclinées en différentes formes (taches de vieillesse, taches de rousseur, taches de vin, lentigos…), correspondent à des variations de pigmentation et sont le plus souvent indésirées.

Taches cutanées : définition et causes

Différents types de taches cutanées. Quels traitements efficaces sur les taches brunes ?

La première consultation

La première chose à faire pour lutter efficacement contre les taches cutanées est de se rendre à une consultation dermatologique : le spécialiste, après un examen clinique attentif des lésions, va identifier la profondeur de la disposition du pigment.

Ce rendez-vous est indispensable pour établir la thérapie la plus appropriée et se débarrasser de ses lésions cutanées facilement.
La préconisation d’un traitement plus qu’un autre dépend de la profondeur du pigment de la tache et des caractéristiques individuelles
du patient (couleur de la peau, cheveux, apparence de l’érythème et prédisposition au bronzage).

CE QU’UNE TACHE PIGMENTAIRE ?

On appelle tache pigmentaire une modification de la couleur normale de la peau. Une tache peut être hyperpigmentée (brune, rouge, rose) ou hypopigmentée (blanche). En cosmétologie, le terme « tache » est surtout utilisé pour désigner les taches brunes sans relief.

l existe différents types de taches cutanées :

• Les « taches brunes », aussi appelées « taches de vieillesse » ou lentigos, causées par le vieillissement naturel de la peau ou des expositions répétées et intensives au soleil
• Les « taches de rousseur », ou éphélides, principalement sur les peaux claires de phototype I et II
• Les hyperpigmentations post-inflammatoires, par exemple suite à un bouton d’acné, une plaque d’eczéma, une blessure…
• Le mélasma, ou « masque de grossesse » (ou chloasma), lié à des modifications hormonales et aggravé par le soleil
• Les taches présentes dès la naissance ou qui apparaissent durant les premiers mois de vie.

QUELS TRAITEMENTS ?

• Pour éliminer ces taches sur la peau, différents traitement sont possibles. La première option, naturelle, consiste à opter pour les remèdes de grand-mère, bien que leurs effets ne soient pas scientifiquement prouvés.
• Nous vous conseillons de vous tourner vers des méthodes esthétiques fiables et efficaces, notamment si ces taches sont trop disgracieuses, visibles ou deviennent sources de complexes.
• La thérapie topique avec des crèmes ou des sérums à base de substances dépigmentantes constitue un traitement efficace pouvant garantir un bon résultat si elle est appliquée uniformément.
• Ces sérums permettent de prévenir et de corriger tous types de taches brunes, y compris les plus tenaces, pour révéler un teint plus uniforme et éclatant.
• Un traitement au laser
• Un traitement au laser, comme le laser ICON, offre la possibilité de traiter aussi bien les imperfections pigmentaires, les fines ridules que le relâchement cutané.
• Ce traitement est particulièrement adapté aux patients désireux de retrouver un teint plus éclatant, de gommer ridules et imperfections et de stimuler les fibroblastes et le collagène naturel en prévention du vieillissement cutané.
• Un peeling
• Le peeling chimique est un traitement qui consiste en l’application d’une ou de plusieurs substances chimiques (acide glycolique, acide salicylique, acide rétinoïque, etc.) qui éclaircissent progressivement la lésion, ceci grâce à une exfoliation plus ou moins marquée des couches superficielles de la peau avec stimulation du composant dermique et amélioration générale de la peau.
• Le type du peeling choisi dépend du type de lésion de la peau et de son niveau de pigmentation. Généralement, un peeling moyen comme le peeling TCA améliore l’état de la peau.
• Il convient aussi de miser sur la prévention en limitant l’impact de certains facteurs, comme les rayons UV, par exemple en évitant de s’exposer de manière trop intensive au soleil.

QUELLES SONT LES CAUSES DE L’APPARITION DES TACHES

Les taches sont avant tout une histoire d’exposition aux rayons UV combinée à différents facteurs tels que le vieillissement cutané, le changement hormonal (grossesse, ménopause), certaines maladies et l’inflammation cutanée.
Soleil & vieillissement cutané
La mélanine est synthétisée par les mélanocytes, puis stockée et transportée par les mélanosomes,
protégeant ainsi l’ADN des cellules de peau face aux effets nocifs des rayons UV. Avec l’âge, des taches brunes localisées apparaissent sur les zones trop exposées au soleil.

Soleil & changement hormonal
Lors d’une grossesse ou de la ménopause, la femme subit un bouleversement hormonal qui, en cas d’exposition prolongée aux rayons UV, provoque l’apparition de taches pigmentaires. Ces taches sont le plus souvent localisées au niveau des joues, du front et au-dessus des lèvres.

Soleil & maladie
Certaines maladies nécessitent de prendre des médicaments photosensibilisants qui peuvent également provoquer l’apparition de taches lors d’une exposition aux UV.
Soleil & inflammation cutanée
Des cicatrices pigmentaires peuvent apparaître en cas d’acné ou de piqûre d’insecte.
Il s’agit de taches qui persistent après la disparition du bouton si celui-ci n’a pas été bien traité.

TACHES PIGMENTAIRES : PRÉVENTION ET TRAITEMENT

COMMENT PRÉVENIR LES TACHES PIGMENTAIRES?
En se protégeant des rayons
La prévention la plus efficace consiste à se protéger des rayons UV, d’autant plus si vous êtes une personne à risque (peau très claire ou foncée, peau acnéique, grossesse, maladie, vieillesse). Evitez donc les expositions prolongées au soleil et utilisez un SPF 20 au minimum, et/ou une crème écran total SPF 50 si vous êtes sujet aux risques de taches.

COMMENT LES TRAITER?

En réduisant la synthèse et le transport de mélanine, pour ainsi diminuer la taille et la pigmentation des taches.

La plupart des produits blanchissants sont dangereux. En effet, ils contiennent de la cortisone ou des corticoïdes qui altèrent la mélanine et peuvent causer à long terme des troubles multiples (hormonaux, cicatrices, brûlures, etc.).

Heureusement, certains produits bloquent le processus naturel de pigmentation sans être nocifs. Ce processus est d’ailleurs assez simple à comprendre.

Sous l’effet des UV, l’épiderme libère une hormone. Elle active les mélanocytes qui synthétisent la mélanine au sein des mélanosomes. La mélanine est responsable de la pigmentation de la peau et les mélanosomes sont des vésicules de stockage et de transport de mélanine.

Puis les mélanosomes sont transférés à l’épiderme ou ils sont dégradés et éliminés.
La mélanine ainsi libérée est détruite plus ou moins rapidement selon les origines de chacun.

On peut dès lors agir sur le mécanisme naturel de pigmentation: en diminuant le nombre et la taille des mélanosomes, en réduisant la synthèse de mélanine. Enfin en empêchant le transport de mélanine vers les kératinocytes.