Prévenir les rides

Pourquoi la peau vieillit-elle ?

La peau est un organe qui se renouvelle en permanence. Le rythme de renouvellement des cellules de la peau ralentit avec le temps. Le vieillissement est lié à une altération des mécanismes de réparation des cellules.

Des facteurs internes comme les hormones ont un rôle important dans le vieillissement de la peau. Les récepteurs des cellules de la peau (kératinocytes, fibroblastes) perdent, avec le temps leur capacité à traiter les apports hormonaux nécessaires à leur développement. La baisse d’activité hormonale accentue encore le vieillissement cutané.

Des facteurs externes liés à l’environnement et à l’hygiène de vie interviennent fortement dans l’accélération du vieillissement cutané. Le soleil et le tabac peuvent fragiliser les cellules cutanées : elles deviennent plus fragiles se multiplie moins facilement.

Si la médecine anti-âge retarde les effets corporels et cutanés du vieillissement, la rapidité d’apparition de ces signes est donc fortement liée à l’exposition solaire depuis l’enfance et à la consommation de tabac.

Vous pouvez voir nos tarifs traitement des rides

Les effets du soleil sur le vieillissement cutané :

Le soleil est utile à la santé pour son action anti rachitique liée aux UVB (les UVB stimulent la synthèse de vitamine D dans la peau). Le soleil est le premier ennemi de la jeunesse de la peau.

Le danger des rayons ultraviolets du soleil est connu. Sous l’effet des ultra-violets, les cellules de la peau se fragilisent et ne peuvent plus fabriquer un « tissu » de qualité. Sous l’effet des UV la peau est plus rigide, plus fine, moins résistante.
L’organisme cumule les effets des UV au fil des années. Le vieillissement cutané dépendra de la dose totale de photons reçue et de résistance naturelle de chacun.

Les effets du tabac sur le veillissement cutané :

Le tabac accélère considérablement le vieillissement de la peau.
Les études cliniques ont montré que le tabac est un facteur indépendant du vieillissement cutané. Les études montrent l’importance de la dose de tabac. Les femmes seraient plus touchées. Ces effets sont dissociés de l’exposition solaire et sont majorés par les UV.
Les effets du tabagisme sont multiples :
– Altération des structures fondamentales du derme (acide hyaluronique) provoquent une production de mauvaise élastine,
– Diminution de l’eau dans la couche cornée,
– Diminution de la synthèse du collagène par affectation des fibres du tissu conjonctif,
– Accélération de destruction des fibres élastiques,
– …

www.stop-tabac.ch

La prévention des rides

Généralement utilisée pour lutter contre les effets indésirables du temps, la médecine anti-âge est une médecine de prévention.
La médecine anti-âge est globale et propose d’agir sur des facteurs internes : nutrition, micro nutrition, système hormonal.
La médecine esthétique apporte des aides externes pour prévenir et réparer le vieillissement cutané. Elle permet de retarder les interventions lourdes de médecine ou de chirurgie esthétique (prévention) et de rajeunir les traits du visage et la peau (réparation).

Quand faut-il faire appel à la médecine anti-âge ?

Il est préférable d’agir dès son plus jeune âge, avant l’apparition des signes du vieillissement afin de stimuler les tissus et garder son capital santé et jeunesse.
Le vieillissement de la peau est naturel et commence à la sortie de l’enfance. La médecine anti-âge est souvent sollicitée par à partir de 40 ans, lorsque les signes du vieillissement commencent à être visibles et altèrent le bien être.
Le vieillissement est un phénomène inéluctable, la médecine esthétique complète l’approche physiologique et l’approche individuelle en apportant un soutien aux cellules et aux tissus pour prévenir le vieillissement cutané et retarder l’apparition des rides.

La médecine esthétique et la chirurgie

L’image de soi peut être altérée par les signes du temps visibles sur les parties de la peau quotidiennement exposés aux regards.
Le bien être social et mental peut être dégradé et entraîner des dysfonctionnements dans le quotidien et les relations, limitant par conséquence, les activités ou les projets.

Le recours à des techniques médicales pour lutter contre le vieillissement ou le rajeunissement de la peau est une solution complémentaire à l’hygiène de vie.

Les techniques anti-âges

Les techniques médicales anti–âge permettent de prévenir, de retarder et de corriger les signes du temps sur la peau.
Ces techniques, quelles soient chimiques (peeling) ou physiques (sources d’énergie comme le LASER) permettent d’agir sur les effets dus au temps (relâchement de la peau ) et sur les effets dus au soleil (tâches sur la peau).

Le peeling ou la dermabrasion permettent de stimuler indirectement le renouvellement cellulaire en accélérant le nettoyage des peaux mortes. On peut détruire les cellules de la peau jusqu’au derme. Ces techniques peuvent être très agressives, elles apportent des résultats aléatoires et ont des effets indésirables.

Le photorajeunissement par LASER déclenché (Q-Switch) est une intervention préventive, indiquée pour des personnes de tout âge permettant à la peau de fabriquer du nouveau collagène.
Le collagène est la protéine principale du tissu conjonctif (tissu de soutien). Il apporte de la résistance et de la souplesse aux tissus.

Le photorajeunissement par LASER déclenché (Q-Switch) crée une « néocollagénèse » par échauffement spécifique des vaisseaux du derme.

La production du nouveau collagène par la peau lui permettra de garder sa tonicité et de retarder l’installation des rides du visage.

La photo thermolyse fractionnelle non ablative (nFP) est une méthode qui permet de diffuser de l’énergie (des photons) sur la peau par petits points microscopiques (Microscopic Treatment Zones).

Le laser est passé sur la peau, chauffant en profondeur des toutes petites zones seulement. Les tissus touchés peuvent être réparés sans effet secondaire important.
La peau non touchée par la lumière n’est pas altérée, ce qui contribue à la cicatrisation rapide de la surface traitée.

permet de traiter les rides et ridules, les troubles pigmentaires et vasculaires. Elle agit aussi sur la texture de la peau.

Le principe d’action de la photothermolyse fractionnelle est la montée en température de la zone cible, c’est un effet thermique. (« Effet thermique : Mécanisme d’action le plus exploité dans les traitements laser, c’est un processus complexe qui peut être décomposé en trois étapes : conversion de lumière en chaleur, transfert de chaleur et réaction tissulaire liée à la température et la durée d’échauffement. » G.Bourg-Heckly

Les longueurs d’onde utilisées pour la nFP sont proches de l’infra-rouge et sont absorbées par l’eau.

Les techniques nFP offrent une grande souplesse dans le choix des doses d’énergie déployées. Le traitement peut facilement être adapté à chaque personne en fonction des résultats souhaités.

L’individualisation des protocoles permet également de contrôler les suites de traitements.

La photo thermolyse fractionnelle non ablative (nFP) est une technique sure qui bénéficie de 10 ans de pratique et de recul.

Techniques combinées : plusieurs techniques laser et lumière peuvent être associées pour cette indication. Le photo rajeunissement par LASER déclenché ( Q-Switch ) est complété de façon épisodique par un traitement LASER Fractionné non ablatif. En plus du bénéfice de « néocollagénèse » induite par les 2 LASER, le LASER fractionné non ablatif permet une amélioration des rides existantes.

Télécharger nos tarifs traitement des rides